Avec l’émancipation des réseaux sociaux, il est beaucoup plus facile de publier et d’accéder à des informations en ligne contrairement aux dernières décennies. Face à cela, les entreprises sont les plus exposées à des mauvais buzz qui peuvent nuire à leur réputation, surtout auprès des nouveaux talents qui souhaitent les intégrer. Alors, devant de telle situation, comment soigner l’image de son entreprise ? Découvrez les réponses dans ce qui suit.

 
 

 

A ceux qui recherchent les postes à pourvoir dans les SSII/ESNen 2017, l’infographie élaborée par journaldunet.com constituera la référence la plus fournie. Cette année, le Big Data et le Cloud arrivent en tête de liste.

 

Une tendance qui se perpétue

Si chaque SSII expose ses besoins particuliers en matière de recrutement, certains profils reviennent à l’honneur en 2017. Ainsi, on recherche toujours autant les techniciens qui maîtrisent Java, PHP, C++…

Les spécialistes du Big Data font aussi partie de ceux qui ont le plus de cote auprès des ESN. La plupart des technologies impliquées dans le Big Data sont alors mises en avant si ce n’est que pour citer Hadoop, HBase, MapReduce, Hive, Python…

Les entreprises comme Econocom, Atos ou encore Neurones expriment leur besoin du côté des data-scientists.

Le Cloud lui aussi recherche de nombreuses compétences. Si certaines entreprises ne parlent pas à proprement parler de Cloud, elles ont des besoins spécifiques associés et évoquent Salesforce, OpenStack, Azur…

Ces domaines constituent évidemment des points marquant la tendance dans le recrutement informatique. Les domaines spécifiques ne sont pas non plus exclus lorsqu’il s’agit d’étudier plus en profondeur les besoins de chaque SSII/ESN.

L’infographie de journaldunet.com constitue encore une fois une référence pour bien voir les besoins par SSII/ESN.

 

Des secteurs d’activités en quête de recrues expérimentées

Plus que des experts dans un domaine particulier, les ESN recherchent l’expérience au profit d’un domaine particulier. On peut citer l’exemple de GSI qui exprime des besoins en profils MOA dans le secteur bancaire, finances et assurances.

Pris dans leur ensemble, les ESN finissent pas afficher une recherche d’expérience dans des domaines spécifiques variés tels que le secteur public, les médias, la santé, l’automobile, l’aéronautique, les télécoms, la grande distribution, la défense et sécurité, la banque-finance-assurance, le transport, la distribution, l’énergie…

Il s’agit alors d’expériences constituant un atout dans la mesure où elles sont appréciées, voire même particulièrement recherchées.

On remarquera aussi des ESN comme Atos qui n’attendent aucune expérience particulière et qui disent rechercher des profils émanant de tous les secteurs d’activités.

 

Des méthodes de recrutement évolutives

La recherche de nouveaux profils dans les SSII s’accompagne également d’une évolution des modes de recrutement en 2017. Ainsi, les recruteurs recherchent activement les candidats passifs, c’est-à-dire ceux qui sans être en quête d’un nouvel emploi, restent ouverts à de nouvelles opportunités sur le plan professionnel.

Des outils spécifiques sont alors mis à profit de même que de nouveaux dispositifs de communication sont mis en place pour favoriser les cooptations en interne ou encore pour mettre en avant l’image de l’entreprise qui recrute.

Les outils du Big Data font partie de ces dispositifs surtout chez les entreprises utilisant le recrutement passif pour plus de la moitié de ses profils.

Il en est de même des réseaux sociaux. Les entreprises tendent de plus en plus à contacter directement les profils qui les intéressent sur les réseaux sociaux. On parle alors de social sourcing.

Enfin, les recrutements dans les SSII en 2017 font aussi appel au recrutement mobile qui tend à accroitre le nombre de candidats potentiels tout en répondant aux besoins de la nouvelle génération de talents à capter.

 

Le recrutement futur dans les SSII/ESN

Il faut savoir que le numérique est encore le secteur qui recrute le plus et ce constat ne s’applique pas seulement en 2017. Cette tendance remonte même bien avant, c’est-à-dire en 2016.

Ce secteur devient aussi de plus en plus féminin avec une bonne part de recrutement de femmes enregistrée au sein des ESN. Néanmoins, on est encore loin de l’égalité entre les deux sexes puisqu’il s’agit d’un secteur encore fortement dominé par les hommes.

Le data se présente définitivement comme un grand enjeu pour les entreprises, avec des besoins constants de profils qui maîtrisent les outils qui y sont associés.

Articles récents