Étudiant en fin d’études, jeune travailleur ou employé expérimenté ? Vous songez peut-être déjà à rejoindre le monde de travail ou à élargir votre horizon professionnel. Malgré la légitimité de telles considérations, une bonne préparation est indiquée pour prétendre atteindre ses objectifs d’emploi. Les astuces ne manquent pas, même lorsqu’il s’agit d’un domaine aussi délicat. Comment réussir donc à sortir du lot avec un CV ?

 

 

Bien comprendre la démarche du CV en entreprise

Le sourcing en recrutement est le processus lié à la recherche, l’identification et l’engagement du personnel et constitue une opération pour le moins délicate à cause de ses enjeux sur la réussite de l’entreprise qui emploie. Il est important de saisir la démarche de recrutement avant de soumettre un dossier de demande d’emploi adéquat.

Malgré la pertinence de la procédure, sachez que le recruteur ne consacrera pas une éternité à examiner votre CV, pièce maitresse de votre dossier. Une étude américaine rapportée par Business Insider suggère que l’examen de votre CV ne prendrait pas plus de 6 secondes pour décider de la suite ou non de votre dossier. Mais que recherche exactement le recruteur du premier coup d’œil, spécialement dans cette ère de digitalisation du recrutement ?

 

Les astuces clés pour un bon CV

Ces 6 considérations vous seront utiles.

  • Ne présentez que les détails de poste pertinents auprès du recruteur ;
  • Mettez-vous à la place de celui qui scrute votre CV pour éviter toute erreur sur votre CV ;
  • Présentez un CV honnête, ne comportant que des informations fiables ;
  • Utilisez un langage concis pour épargner la peine de lire votre CV ;
  • Revoyez la rubrique « hobbies », pas nécessairement utile au recruteur ;
  • Relisez votre CV pour vous rassurer de sa pertinence.

Vous trouverez de nombreux modèles de CV modernes avec de nombreux designs et originaux au format word sur internet mais vous pouvez également opter pour des modèles de CV en ligne. En respectant ces aspects dans votre CV, le tour n’est pas joué pour autant; il est important de saisir le côté « technique » d’une telle présentation. Il est tout aussi nécessaire de savoir comment ficeler votre CV afin d’être éventuellement retenu, même s’il ne s’agit que d’un stage ou pour une alternance.

 

 

Un CV bien « calibré »

Vous êtes consultant en informatique ? Faites-le savoir en début de CV, bien entendu après avoir décliné votre identité. Gardez à l’esprit que le recruteur ne dépasserait pas en moyenne les 6 secondes pour juger de l’opportunité de votre profil. Allez donc droit au but. Si votre entreprise est connue, nommez-la et faites apparaître son logo. Si elle est n’est pas très réputée, capitalisez sur des indices de sa performance et son statut (taille, domaine d’activités, chiffre d’affaires, etc.). Profitez de l’attention de l’examinateur pour ressortir les langues parlées, à la suite de votre nom et votre fonction.

Dans un monde où la technologie est à son sommet et que les profils pertinents abondent dans le secteur très compétitif des ESN/SSII (Entreprises de Services du Numérique, anciennement Sociétés de Services en Ingénierie), vous devez apporter une originalité sur votre CV. Cela demande aussi à utiliser les termes standards pour éviter de « ralentir les ardeurs du lecteur ».