Fixer un prix de vente pour son entreprise ne se fait pas au gré du hasard. L'évaluation de la valeur d'une société résulte en effet d'un calcul précis, prenant en compte de nombreux paramètres et s'opérant selon différentes méthodes, applicables en fonction des types d'entreprises et des secteurs d'activités. La cession de son entreprise ne se fait pas à la légère et demande une grande phase de préparation. L'évaluation rigoureuse du prix de vente fait partie des étapes incontournables pour réussir sa transaction..

 

Méthode n°1 : Méthode DCF ou évaluation de la rentabilité future

Cette méthode consiste à valoriser l'entreprise en projetant ses résultats futurs à partir des flux de trésorerie des années précédentes pour en dégager une tendance, tout en ajoutant au calcul un coefficient multiplicateur lié aux risques futurs qui pourraient venir contraindre l'activité. Cette méthode s'appuie donc essentiellement sur le potentiel de développement d'une entreprise et est surtout applicable aux activités vouées à se développer, par exemple celles qui reposent sur l'innovation technologique.

 

Méthode n°2 : Évaluation du patrimoine de la société

Cette deuxième méthode a l'avantage de refléter au plus près la valeur réelle d'une entreprise puisqu'elle prend en compte ses possessions concrètes, ses comptes et ses résultats. Elle s'applique particulièrement bien aux PME et aux entreprises familiales. Il s'agit alors de dresser le tableau des comptes et bilans de la société. Pour cela, on prend en compte le chiffre d'affaires, les dettes, les créances mais aussi les résultats en cours avec d'éventuels clients et/ou fournisseurs. Cette analyse permet alors de dégager la situation nette comptable de l'entreprise.

 

Méthode n°3 : Méthode analogique

Dans cette approche, il s'agit de comparer un ensemble d'entreprises similaires du point de vue du secteur d'activité, des types de produits et/ou services en vente, de la taille, des résultats...

Une fois les indicateurs comptables et financiers de chaque société dégagés, on en fait la moyenne et on obtient une valeur indicatrice permettant de situer au mieux la valeur de l'entreprise à vendre. Cette méthode ne prend toutefois pas en compte le potentiel de développement d'une société et n'offre en cela qu'une vision moyenne de sa valeur réelle.

Ces trois méthodes d'évaluation de la valeur d'une entreprise ont donc chacune leurs avantages et leurs inconvénients. La meilleure façon de fixer avec précision son prix de vente est donc de combiner et croiser les résultats des trois méthodes. Pour cela, faire appel à un expert spécialiste en analyse d'entreprises est la meilleure solution.