Le montant total que vous coûtera la reprise d'une entreprise ne se limite pas à son seul prix de vente. Il va en effet vous falloir prendre en compte un nombre important d'autres aspects financiers qui entreront en ligne de compte dans le calcul précis de votre budget. C'est pourquoi la phase de préparation à la reprise est si importante, elle doit en effet vous permettre d'anticiper toutes vos dépenses et de budgétiser précisément le processus de reprise. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises et maîtriserez parfaitement le déroulement du processus.

 

Avant de passer à la négociation de reprise, pensez donc à mettre à plat sur la table toutes les dépenses que vous avez faites, ou que vous aurez encore à faire, au cours de votre démarche de reprise. Vous devez pour cela différencier les critères qui définissent le coût de l'achat de l'entreprise en lui-même, et ceux qui sont associés au processus d'achat.

 

Quels sont les critères à prendre en compte pour calculer le coût de l'achat ?

Dans vos calculs, vous devez bien sûr prendre en compte le montant du prix de vente négocié. Ce montant ne sera toutefois pas le même que vous vous engagiez seul ou à plusieurs dans cet achat. Ainsi, si vous avez décidé de vous associer avec un co-gérant, le coût de l'achat des parts sociales devra être divisé par deux. De même, si des partenaires financiers entrent en ligne de compte et prennent une participation au capital de l'entreprise, le montant final de l'achat devra être recalculé.

 

Quels sont les critères associés au processus d'achat ?

Les coûts associés à l'achat de votre entreprise peuvent être nombreux et divers. Au cours de votre phase de préparation, vous aurez certainement besoin de faire appel à des professionnels pour vous conseiller et vous guider dans vos démarches. Prenez donc bien en compte le montant des honoraires facturés par les experts comptables (de 80 à 500 euros HT par heure), par les avocats spécialisés (150 à 300 euros HT par heure) et par les notaires (150 à 300 euros par heure). En plus des frais liés aux conseils des experts, vous aurez également peut-être à effectuer des formations et des stages pour préparer au mieux votre reprise. Ainsi, prenez en compte dans votre calcul les éventuels stages de comptabilité, les formations en gestion d'entreprise ou encore les conseils spécialisés dans les domaines spécifiques du monde de l'entreprise comme celui des brevets, des dépôts de marques, de la propriété intellectuelle...